L'Eglise Catholique, ou considérée comme telle, est actuellement prise comme bouc émissaire par la presse communiste chinoise suite aux révoltes de Hong Kong ... Un lycée "Catholique" serait un véritable centre de formation pro-démocratie occidentale et l'église hongkongaise Mother of Good Counsel, lors d’affrontements dans la nuit du 3 août, aurait ouvert ses portes aux manifestants pour qu'ils se réfugient à l’intérieur ; ces deux lieux seraient devenus "une base pour ceux qui sont contre la Chine". D'autres lieux 'catholiques' seraient également dans le collimateur des autorités communistes.

Nous ignorons complètement ce qui est vrai et faux dans cette affaire. Il va de soi, dans tous les cas, que de vrais Catholiques ne peuvent lutter au nom de la démocratie libérale et des droits de l'homme. Malheureusement, avec Vatican II et les imposteurs modernistes occupant Rome, c'est une éventualité très pausible ... Ceci étant dit, si le gouvernement chinois communiste considère le Catholicisme comme fer de lance d'une contre-révolution, ce serait honorable, encore mieux si cela peut susciter des conversions. Bien sûr, que les hongkongais nous épargnent toute assimilation avec le monde libéral, par pitié ! Christe Eleison

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/catholiques-Hong-Kong-pris-cible-medias-chinois-2019-08-13-1201040865