D'ailleurs, on voit déjà chez nous les signes concrets de l’inflation, avec des prix de l’énergie en forte hausse. Carburants, matières premières, composants électroniques, prix des containers, etc. Tous augmentent. (...)

L'inflation actuelle étant limitée et allant de pair avec un rebond de la croissance économique, elle ne doit pas inquiéter. Mais si cette inflation se confirme, si elle s’accélère, ne risque-t-elle pas de déraper et de devenir incontrôlable ? À ce stade, en réalité, il est beaucoup trop tôt pour le dire dans un sens ou dans l’autre. Il est également beaucoup trop tôt pour s'inquiéter d'une éventuelle hausse des taux hypothécaires. Les taux d'intérêt demeurent très bas pour les emprunteurs et pour les épargnants.

Autre problème : Beaucoup d'épargnants, par le biais des banques, se tournaient actuellement vers le marché des actions à défaut d'autres investissements traditionnels plus fructueux et, surtout, moins risqués ... Les actions les plus plébiscitées étaient celles des valeurs technologiques, en pleine explosion haussière depuis la crise sanitaire jusqu'à ces derniers jours. Que va-t-il se passer si les épargnants reprennent leur argent et repassent trop rapidement aux obligations ? Ca pourrait faire très mal (crack boursier).

https://www.rtbf.be/info/economie/detail_les-taux-d-interet-a-la-hausse-quelles-conclusions-faut-il-en-tirer?id=10702931