Radio Regina
Oremus pour la Pologne et les bébés polonais ... Demain, avec l'aide de Dieu, on espère avoir des images de gauchistes et de féministes en pleurs ... Ce serait un léger début ... Pourvu que le tribunal constitutionnel polonais ait encore un MINIMUM de valeurs…
Dix ans plus tôt, aussi curieux que cela puisse paraître, la plupart des Polonaises se réclamant du féminisme n'étaient paradoxalement pas favorables à l'avortement, du fait du reste de culture encore un tant soi peu "catholique" ... Mais Netflix et Erasmus sont passés par là depuis ...

RR/0