L'abbé Vigano maintient la pression et épingle pour la première fois Paul VI :
- "Et quand Paul VI déposa le triple diadème royal avec un geste ostentatoire, comme s'il renonçait à la monarchie sacrée par procuration, il enleva également la couronne de Notre-Seigneur, confinant sa royauté à une sphère purement eschatologique. La preuve en est les changements significatifs apportés à la liturgie de la fête du Christ-Roi et son transfert à la fin de l'année liturgique."
- "Dans ce cas également, le doux joug du Christ est remplacé par la tyrannie haineuse des Innovateurs, qui avec un autoritarisme pas différent de celui de leurs homologues séculiers imposent une nouvelle doctrine, une nouvelle morale et une nouvelle liturgie dans laquelle la seule mention de la Royauté de Notre-Seigneur est considérée comme un héritage maladroit d’une autre religion, d’une autre Église."
- Cette nouvelle église, nous dit l'abbé Vigano, peut être caractérisée par : "clergé qui scandalise les fidèles par leur conduite morale répréhensible, répandant l'hérésie depuis les chaires, favorisant l'idolâtrie en célébrant la pachamama et le culte de la Terre Mère au nom d'un écologisme d'une matrice clairement maçonnique"

(Merci à QL)

https://www.lifesitenews.com/blogs/ap-vigano-christ-the-king-has-been-dethroned-not-only-from-society-but-also-from-the-church