VACCINS : un mot de l'Abbé Belmont dans sa dernière newsletter

Suite de :
L'Abbé Belmont s'exprime à son tour sur les vaccins. Nous le rejoignons évidemment complétement (cfr notre dernière émission intitulée "Le problème du coronacomplotisme"). Toujours se référer à ce que dit la Sainte Eglise avant toute chose ! https://www.…




(…) Il est de plus en plus difficile de parler raisonnablement de sujets qui tiennent à cœur et qui ont des conséquences graves : les passions irrationnelles prennent vite le dessus, et rendent tout échange impossible. La connexion universelle a déconnecté les intelligences ; les hommes n’échangent plus guère que par slogan, cris d’orfraie et émoticone.

Témoin en est, à propos des vaccins, un commentaire posté sur le cours de doctrine dont il vient d’être question. En voici la teneur.

« Face à la publication d’une vidéo déplorable sur la vaccination Covid, d’un certain abbé Belmont, il n’est pas possible de rester sans réagir.
« Le discours de ce prêtre à ce sujet, gravement défaillant, est à la limite de l’honnêteté intellectuelle et peut conduire certains à commettre de graves erreurs.
« Il aborde le sujet, sur le seul regard des cellules issues d’embryons avortés, et fait totalement abstraction des nombreux autres problèmes posés par cette vaccination.
« Il renvoie face à face, “complotistes”, et discours officiel du pouvoir à la solde du gouvernement mondial…
« Non, seulement le problème des cellules d’embryons humains avortés y est balayé d’une façon un peu légère, contrairement à Mgr Vigano, et quelques autres prêtres, mais il ne parle ni des ARN, ni du danger pour la santé, ni des OGM, ni du plan mondialiste antichristique, qui n’est même plus caché, et annoncé dans l’Apocalypse.
« Cette vidéo est dangereuse aussi, car elle cache la volonté d’identification de la population et traçage en projet, et officiellement affichée, par le moyen de nano-particules indentificatrices dans les vaccins.
« Bref, on croirait un copié-collé du discours du Vatican, à ce sujet… »

Mon aimable critique a de la peine à concevoir qu’un sujet soit traité d’une manière qui diffère totalement de la sienne. J’avais annoncé une conférence doctrinale, pour répondre à une question morale réelle : l’existence, à l’origine des vaccins anti-covid, de cellules issues d’avortements, rend-elle immorale la réception desdits vaccins ? Je me suis efforcé de m’en tenir à mon sujet, bien délicat au demeurant. J’avoue, oui je l’avoue, que cela n’a rien à voir avec le pot-pourri de tout ce qui traîne sur la toile, qu’il m’est reproché d’ignorer…

D’ailleurs, s’il m’avait vraiment écouté, ce critique aurait pu remarquer que j’évoque qu’il y a aussi une nécessité d’exercer ce que je nomme la prudence médicale pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autres graves raisons de refuser le vaccin. Je me suis déclaré incompétent, non pour me défausser, mais parce que c’est vrai.

J’ai pris connaissance des mises en garde des quelques médecins français qui donnent l’alerte, j’ai écouté la très impressionnante intervention de madame le docteur Lee Merrit sur le cheval de Troie qu’elle accuse les « vaccins » arn-m d’être, mais cela ne m’a pas rendu compétent pour autant. Si ces savantes personnes me racontent savamment des bobards, je suis incapable de l’analyser ni même de m’en apercevoir. Comment parler dans une conférence doctrinale (et même ailleurs) de sujets qu’on ne maîtrise pas. C’est plutôt cela qui me semble être l’honnêteté intellectuelle.

Je serais l’auteur d’un véritable exploit : celui de produire un copié-collé d’un texte du Vatican dont je n’ai même pas lu le titre. Je suppose que mon aimable critique, pour en parler honnêtement, l’a lu de bout en bout, avec la même attention avec laquelle il a sérieusement étudié tous les sujets qu’il énumère à l’étourdie.

En ce mois de saint Joseph, à l’approche de la célébration liturgique du grand mystère de la Rédemption, redoublons de prières, sans omettre de les accompagner de la vigilance. Vigilate et orate !

Abbé Hervé Belmont