"Tabitha a simplement dit à une patiente qu’elle prierait pour elle, alors qu’elle commençait son travail d’accouchement et que c’était son premier enfant. C’est comme ça que tout a commencé. Les personnels présents lui ont bondi dessus. Elle a fait de son mieux pour se sauver, allant de salle en salle, elle s’est enfermée, mais ses collègues sont passés par une baie vitrée pour ouvrir la porte. Ils l’ont frappée, et l’ont traînée du troisième au premier étage dans les escaliers"

Les sales chiens … C'est ultra révoltant … Vivement le jour où ce genre de crainte changera de camp !

https://observers.france24.com/fr/asie-pacifique/20210212-pakistan-karachi-christian-nurse-blasphemy-laws-minorities
(Lien et image générés par Telegram)