Pas de pères, pas de modestie vestimentaire …



Il ne se passe pratiquement plus une journée sans qu'on entende parler de jeunes filles se révoltant contre les écoles refusant des tenues (trop) indécentes alors que, paradoxalement, elles pleurnichent quand elles se prennent une gifle en rue après s'être refusées à des hommes très attirés par leur provocation …

Dernière affaire en date, une grosse baltringue de père d'une jeune fille de 14 ans qui se révolte sur les réseaux sociaux parce que le professeur de celle-ci a jugé que son décolleté n'était pas adéquat pour se rendre en cours …

https://fr.sputniknews.com/faits_divers/202009241044477555-un-professeur-juge-le-decollete-dune-collegienne-de-14-ans-provocant-elle-se-sent-humiliee—photo

Ici, une affaire de mini-jupe en rue qui tourne mal à Mulhouse …

https://www.7sur7.be/faits-divers/deux-jeunes-femmes-agressees-en-france-pour-une-jupe-trop-courte~a89cde0f

Dans une génération Tiktok où les pères sont totalement absents, au sens figuré comme au sens propre, il ne faut évidemment pas s'étonner que les filles ne s'habillent plus convenablement et qu'elles ne réalisent pas à quel point cela peut aisément faire partir les hommes en vrille …
Quel père digne de ce nom peut-il accepter que sa fille se pavane habillée comme une prostituée, dans la rue comme à l'école ? Quelle honte …

Christe Eleison …

(Lien et image générés par Telegram)