La pseudo-Eglise "catholique" chinoise accepte la contraception et l'avortement



Depuis que les communistes chinois ont négocié un accord avec le Vatican moderniste en septembre 2018 – un accord qui est toujours ambigu et déroutant même pour le clergé dit-"catholique" en Chine – les autorités de Pékin ont sévi contre les fidèles chinois.

Considérant le Catholicisme comme une menace pour leur propre pouvoir, les responsables exigent que les fidèles adhèrent d'abord et avant tout au Parti communiste, quitte à renoncer aux enseignements moraux infaillibles de la vraie Religion.

Dans une interview des médias EWTN et LifeSiteNews, Mosher, un expert de la question du contrôle de la population chinoise, a clairement indiqué que l'accord Chine-Vatican a déclenché des persécutions et un catholicisme édulcoré. Mosher, auteur de "Bully of Asia: Why China's Dream Is the New Threat to World Order" explique qu'en ce qui concerne l' "Eglise patriotique", tous les membres du "clergé" mettent le pays avant le Christ : être un bon citoyen chinois fidèle au Parti communiste passe avant tout; la foi catholique vient en second. "La CPCA ne peut pas dévier de la position du Parti car elle est contrôlée par le Parti", explique-t-il. "Et la position du Parti est que la contraception, l'avortement et l'euthanasie sont moraux."

Un consultant américain au Vatican sur la Chine, "Mgr." Anthony Figueiredo, a admis au début de 2018 que les "évêques" nommés par le gouvernement soutiennent la politique totalitaire de deux enfants de la Chine.

https://www.churchmilitant.com/news/article/chinese-catholic-church-accepts-contraception-abortion

Christe Eleison …

(Lien et image générés par Telegram)