Invocation de "Mère Terre" au Concert de Noël du Vatican occupé



Si vous pensiez que tout le culte de la Terre Mère / Pachamama / Gaia au Vatican était simplement un simple excès du pseudo-Synode amazonien, vous vous trompez cruellement. Loin d'être une aberration ponctuelle, il devient maintenant un thème récurrent qui revient sans cesse dans Novus Ordo Land.

L'idole était adorée avant et pendant le "Synode" de l'Amazone dans et autour du Vatican occupé, même lors de la pseudo-"messe" de clôture dans la basilique Saint-Pierre.

Les imposteurs modernistes continuer à pousser le culte de la "Terre Mère" toujours plus loin dans la conscience de ceux qui sont encore piégés dans la religion Novus Ordo. Exemple concret : le concert de Noël de cette année au Vatican. Elle s'est tenue le samedi 14 décembre dans la salle d'audience Paul VI, lieu habituel de ce spectacle annuel.

À environ 105 minutes du programme, une jeune femme indigène d'Amérique latine a été amenée sur scène. Elle a demandé au public de croiser les bras sur sa poitrine et de ressentir une forte vibration, expliquant que c'est "votre cœur" mais aussi "le cœur de la Terre Mère".

Là où il y a le silence, a-t-elle expliqué, il y a «l'Esprit» qui permet «d'entendre le message de la Terre Mère». Elle a ajouté que «pour nous, peuples autochtones, la Terre Mère, la Hicha Guaia , c'est tout» parce que Guaia – synonyme de Pachamama – «nous donne de la nourriture, de l'eau sacrée, des plantes médicinales» et reçoit donc des sacrifices comme «le placenta et les premiers cheveux de l'homme qui sont coupés».

Les pseudo-"cardinaux" et "évêques" présents à cette "catéchèse" ont suivi avec empressement les instructions de la femme.

https://www.youtube.com/watch?v=JaSS6z9B7Ws

Vous ressentirez une forte vibration. C'est le cœur. Votre cœur, mais aussi le cœur de la Terre Mère.

De l'autre côté, où règne le silence, se trouve l'Esprit. L'Esprit qui vous permet de ressentir le message de la Mère.

Pour nous, peuples autochtones, la Terre-Mère, la Hicha Gueia , est tout. C'est la Mère qui nous donne de la nourriture, de l'eau sacrée, des plantes médicinales; et ce que nous offrons à la terre, c'est de lui rendre hommage, le placenta et les premiers cheveux que nous avons coupés. Pour nous, la Terre Mère est fondamentale, notre connexion avec elle est constante, comment le pouls se sent, comment le cœur se sent.

Appelez cela comme vous voulez : Gaia, Pachamama, Mère Terre – l'adoration de ce démon devient la «nouvelle norme» au Vatican occupé par les modernistes, et il ne faudra pas longtemps avant de se propager à travers le reste de la terre Novus Ordo. L'adoration de la création remplace progressivement l'adoration du Créateur, et cela se produit sous prétexte de prendre soin de l'environnement.

En savoir + : https://novusordowatch.org/2019/12/vatican-christmas-concert-mother-earth
(Lien et image générés par Telegram)