EDITORIAL : À propos de la censure qui frappe Youtube et autres réseaux sociaux

  • administrateur
  • 6 juin 2019
  • Commentaires fermés sur EDITORIAL : À propos de la censure qui frappe Youtube et autres réseaux sociaux

Nous apprenons que Youtube vient de lancer un véritable blitzkrieg contre de nombreuses chaînes et vidéos suite à une récente modification de ses règles. Plusieurs vidéastes plus ou moins conservateurs du monde entier se sont réveillés avec leur chaîne soit désactivée soit, au mieux, démonétisée ; parfois même des chaînes de « bonne » droite classique ou simplement historiques utilisant des images d’archives. Hallucinant ! La censure vaut surtout, fatalement, pour tous vidéastes qui ne respectent pas les points de charte concernant la discrimination en terme d’âge, de sexe (ou « genre »), de race, de classe sociale, d’identité de genre (on ne rigole pas, ils ont vraiment marqué cela !), de nationalité, d’orientation sexuelle (concept inconnu dans la religion Catholique), etc … Bref, vous connaissez la chanson.

Bien entendu, près de la moitié des points concernant ces dites-« discriminations » nous concernent directement en tant que Catholiques totalement opposés à certains phénomènes de cette société décadente et pécheresse du point de vue de notre Sainte Doctrine. La situation de Radio Regina est d’autant plus délicate vis-à-vis de cette plate-forme puisque nous sommes les premiers à rappeler ce que plus personne n’ose dire concernant ces points doctrinaux. Notre seul avantage : notre faible audience, puisqu’à visée élitiste, nous a fait passer sous le radar pour l’instant. De surcroit, les podcasts qui pourraient le plus poser problème n’ont pas été uploadé sur Youtube mais directement sur notre site ; c’est le cas, par exemple, de nos deux émissions concernant le programme politique d’un bon Parti Catholique.

Voilà qui est dit. Cependant, nous ne nous plaindrons pas. Il fallait s’y attendre depuis longtemps et, osons le dire et le rappeler, les Catholiques ont leur part de responsabilité. Youtube et tout autre réseau social américain est dans son droit légal d’agir ainsi. À la base, bien sûr, il y a le Premier Amendement des Etats-Unis (qui ne nous concerne pas soit dit en passant, même si beaucoup d’égarés s’en revendiquent ; cfr notre émission « Contre la liberté d’expression ») ; cependant, en dehors de cela, toute entreprise américaine a la possibilité d’appliquer ses propres règles, sa propre charte comme elle l’entend. C’est la loi aux USA. Si Youtube avait un beau jour envie de censurer les vidéos qui critiquent les gens qui ont en grand nez, il pourrait le faire ; s’il voulait censurer les vidéos de formation au e-commerce, n’importe quoi, il pourrait le faire ; il lui suffirait de le préciser dans sa charte, et encore … Ça fonctionne comme cela.

Mais encore une fois, ceci témoigne d’un échec de notre communauté. La gauche a encore gagné une bataille. Nous nous plaignons beaucoup sur les réseaux (en faisant bien attention aussi de ne pas nous faire censurer) mais en dehors de cela, que faisons-nous, que construisons-nous comme alternatives ? Sur le plan de la technologie et du culturel, nous sommes nulle part, c’est le néant total. Où sont les Catholiques qui codent ? Où sont les Catholiques qui concevraient – pourquoi pas – un nouveau style bien plus sain de réseaux sociaux ? Où sont les Catholiques ambitieux qui entreprennent, inventent et investissent sur ces technologies ? Où sont les auteurs Catholiques qui écrivent, dessinent, s’impliquent et s’imposent dans la société au niveau culturel sur base de la Morale Chrétienne ? Très peu, trop peu. Nous réalisons de tas de bonnes choses pour Dieu et notre communauté, bien sûr, mais les terrains des nouvelles technologies et de la culture sont complètement désertés. Quelle erreur ! Tout le secteur des nouvelles technologies est occupé par les libéraux ; en l’occurrence soit de gauche (les piliers du web tels que Facebook, Twitter, Google – dont Youtube …) soit libertariens (VK, Telegram, Wikipedia, Paypal, bitcoins, et autres non moins célèbres que nous ne citerons pas afin de ne pas égarer …). Les libertariens sont des ennemis de notre Sainte Religion mais le seul avantage avec eux est qu’ils nous censurent moins voire pas du tout, idem pour le reste, puisqu’autrement ils iraient en contradiction avec leurs principes. Il est vrai que nous disposons peut-être d’un seul réseau social international, à savoir gloria.tv, mais où tout le monde s’exprime dans tous les sens (modernistes progressistes ou conservateurs, ralliés, tradis, non una cum …) ; plate-forme que nous occupons en tous les cas ; mais ce que nous voulons dire : où sont les entrepreneurs piliers du web un tant soit peu « conservateurs » voire Catholiques ?

L’évènement qui vient de se produire est important dans l’histoire du web. C’est à dire que Google, qui conçoit tout son système de filiales comme un gigantesque cerveau, se sent aujourd’hui tellement puissant et invulnérable que, après s’être rendu maître de pratiquement tout l’espace web, il vient d’estimer qu’il n’avait plus aucun intérêt à jouer la carte de la tolérance face à ses parasites. Il lui faut purifier son cerveau. Et il l’annonce d’ores-et-déjà : ce n’est que le début du nettoyage. Nous faisons partie des parasites et, en tant que Catholiques, nous représentons bien sûr le pire cancers qui soit dans son système nerveux.

Le combat continue … et, nous le désirons, sur tous les fronts !