Le Brésil ne demande qu’à redevenir Catholique

Encore une bonne nouvelle en provenance du Brésil. Il y a quelques jours, nous signalions à nos lecteurs qu’une députée du plus grand pays d’Amérique latine avait publiquement appelé, au cours d’une session au parlement, à la restauration de la Chrétienté et au Règne Social de Jésus-Christ.

La consécration du Brésil au Coeur Immaculé de Marie a eu lieu Mardi dernier au cours d’une cérémonie en présence du président Jair Bolsonaro (dont nous ne sommes pas certains de la religion au vu de sa forte proximité avec les sectes pseudo-évangéliques mais c’est un autre débat, l’acte est fait !). Cette demande est née d’une initiative d’une autre député, Eros Biondini, et plus globalement d’un « Front parlementaire catholique du Brésil », qui demandaient la protection divine et la réparation du péché.

Une statue de la Vierge Marie, qui la représente lorsqu’elle est apparue à des enfants visionnaires à Fatima, au Portugal, était à la cérémonie et restera à la place d’honneur dans le palais présidentiel.

Le chef d’État Bolsonaro, le ministre Floriano Peixoto et le ministre Biondini ont signé la proclamation nationale, ainsi que l’Abbé « Mgr » Ferdinando Rifan (validement ordonné par Mgr Castro Mayer, bien qu’égaré par la Rome moderniste par la suite).

Au cours de la cérémonie, l’ensemble des participants a prié le chapelet et a chanté un hymne marial et autres chants religieux.

Prions pour nos frères brésiliens … Nombreux sont-ils dans ce pays, apparemment, à désirer ardemment une Chrétienté ; malheureusement, ce n’est pas la Rome occupée par ces serpents de modernistes qui va les aider, au contraire, elle fait tout pour les égarer ! Si Rome était Catholique, débarrassée des faux pasteurs hérétiques, nous n’imaginons même pas comment le Brésil resplendirait aujourd’hui ! Vivement le jour où, avec l’aide de Dieu, le Vatican sera libéré !

Vive Christ-Roi, de Rio à Manille en passant par Rome !