Féminisme et « Catholicisme » : si vous voulez vomir, bonne lecture 🤢

  • administrateur
  • 2 mai 2019
  • Commentaires fermés sur Féminisme et « Catholicisme » : si vous voulez vomir, bonne lecture 🤢

« Je n’arrive plus à aller à la messe et écouter un mec pendant une heure, qui est là, avec d’autres mecs. Il n’y a qu’eux qui ont le droit d’aller sur l’autel. »

« Il est temps de démontrer que non seulement on peut être féministe bien que catholique, mais féministe parce que catholique. » Cette citation n’est pas celle d’une « féminazie » qui voudrait renverser l’Église en y introduisant sournoisement le mouvement #MeToo. Elle date de 1937 et a été prononcée par Marie Lenoël, dirigeante de la section française de l’Alliance internationale Jeanne d’Arc, une asso née en 1911 à Londres autour d’un petit groupe de suffragettes cathos. À l’époque, elles défendent aussi bien le droit de vote des femmes que l’accès de celles-ci au sacerdoce.

Presque aussi vieux que le féminisme lui-même, le féminisme chrétien n’a jamais disparu. En 2008, l’archevêque de Paris André Vingt-Trois déclare, sur la possibilité d’ouvrir le ministère de lecteur aux femmes : « Il ne suffit pas de porter une jupe, encore faut-il en avoir dans la tête. » En réaction, les intellectuelles Anne Soupa et Christine Pedotti fondent le Comité de la jupe.

Si, en 2019, les femmes ne peuvent toujours pas être ordonnées prêtres dans l’Église catholique, si être catho et défendre le droit à l’avortement est toujours périlleux, certaines femmes ne baissent pourtant pas les bras et continuent de se battre pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’institution deux fois millénaire. VICE a rencontré trois femmes qui croient autant au Christ qu’à l’effondrement du patriarcat.

Lire la suite : https://www.vice.com/fr/article/qv7435/on-a-discute-avec-des-jeunes-feministes-et-catholiques?utm_source=vicefrfb&fbclid=IwAR3EqbScx2WHuV-ypdJ8hcI2octypqlnO336_Hj74gHHDU0eXwc4VT5Yxd8