Cheikh palestinien à la mosquée Al-Aqsa : La France deviendra un pays islamique grâce au djihad

  • administrateur
  • 27 mars 2019
  • Commentaires fermés sur Cheikh palestinien à la mosquée Al-Aqsa : La France deviendra un pays islamique grâce au djihad

Cet extrait n’est pas tiré d’un site amateur conspirationniste mais bien d’un média officiel : Memri, considéré comme incontournable au niveau de l’information concernant le Moyen-Orient. De surcroit, ces paroles n’ont pas été prononcées dans n’importe quelle mosquée ; celle-ci est particulièrement connue : il s’agit de la fameuse mosquée al-Aqsa de Jérusalem, construite au VIIe siècle sur l’esplanade des Mosquées (Haram al-Sharif) qui est le troisième lieu saint du mahométisme. Bref, dans le monde mahométan, la parole est totalement libérée …

En tous les cas, malheureusement, nous ne pouvons pas donner tort cet infidèle dans ses constats concernant la France et l’Allemagne …

Le cheikh palestinien Abou Taqi Al-Din Al-Dari a déclaré, dans un discours prononcé à la mosquée Al-Aqsa et mis en ligne sur Internet le 12 mars 2019, que les Français ne valorisent pas le mariage autant que les musulmans, mais que c’est bien le djihad, plutôt que la démographie, qui fera de la France une Etat islamique. En effet, a-t-il expliqué, les musulmans ont besoin d’un pays à même de transmettre le message islamique à l’Occident.

Il a rappelé les nombreuses conquêtes de l’Empire ottoman, qualifié d’« l’État islamique », en Occident et en Asie, estimant que la nation islamique était capable de « revenir à son état d’origine » et de diffuser l’islam.

Cheikh Taqi Al-Din a ainsi estimé que le monde entier serait à l’avenir soumis au règne de l’islam de l’une des trois manières suivantes : la conversion à l’islam, l’impôt de la jizya, ou le combat pour Allah. Extraits :

Abou Taqi Al-Din Al-Dari : L’Allemagne et la France ont commencé à vieillir, en ce sens que leurs jeunes ne considèrent pas le mariage comme souhaitable. Les gens là-bas – en particulier les jeunes – évitent désormais de se marier, contrairement aux musulmans. Par exemple, on dit qu’en 2050, les musulmans en France seront plus nombreux que les Français. Nous ne comptons toutefois pas sur ces chiffres pour transformer la France en pays islamique. Nous comptons sur le besoin pour les musulmans d’un pays susceptible d’apporter l’islam – son orientation, sa lumière, son message et sa miséricorde – à la population [occidentale] par le biais du djihad pour Allah. Quand les gens verront la justice, la lumière, l’orientation et la miséricorde de l’islam, « ils rejoindront en masse la religion d’Allah » [comme il est dit dans le Coran] par un pays qui leur apportera l’islam au moyen du djihad pour Allah. […]

Il n’y a pas si longtemps, il y a seulement quatre siècles, à l’époque de l’État ottoman, les musulmans ont conquis la Pologne et l’Autriche. L’État islamique a atteint les murs de Vienne, la capitale de l’Autriche, et l’appel à la prière y fut entendu. Tous les pays de [l’ex-] URSS se trouvaient sous les auspices de l’État islamique – les pays du Caucase et au-delà. Les Mongols musulmans ont dirigé la Chine jusqu’en 1644 EC. Les musulmans ont conquis la Hongrie en 1526. En 1537, ils ont conquis des parties de l’Italie, comme Otrante. En 1543, sous les auspices de l’Etat ottoman, les armées musulmanes sont arrivées à Toulon, en France, où elles ont construit une mosquée, au cœur de la France. En 1586, l’Inde était gouvernée par l’islam. Ces événements présagent le retour possible de la nation islamique à son état antérieur de diffusion de l’islam, si Allah le veut. […]

Ainsi, le règne de l’islam se répandra dans le monde entier, de l’une des trois manières suivantes : la conversion à l’islam, le paiement de la taxe de capitation de la jizya, ou nous demanderons l’aide d’Allah et les combattrons, jusqu’à ce que le monde entier soit soumis au règne de l’islam. […]