Le Prix Simone Veil 🤢

Emmanuel Macron a remis, à l’occasion de la 42e journée internationale des droits des femmes, le vendredi 8 mars, le tout premier prix Simone-Veil, doté de 100 000 euros, créé en hommage à Simone Veil qui, en 1975, a défendu [en tant que ministre de la Santé] la loi sur la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en France. Des membres de la famille de l’ancienne ministre étaient présents.

Dans un discours prononcé à l’Élysée devant un grand portrait en noir et blanc de Simone Veil, Aissa Doumara Ngatansou a déclaré accueillir ce prix « avec beaucoup d’émotion », et l’a dédié « à toutes les femmes victimes de violences et de mariages forcés, à toutes les rescapées de Boko Haram ».

Lire tout l’article : https://www.france24.com/fr/20190308-journee-femmes-camerounaise-aissa-doumara-ngatansou-prix-simone-veil

Voilà le nouveau coup des gouvernements apostats pour propager le féminisme : la remise d’un Prix qui porte le nom d’une sorcière avorteuse qui a le sang de millions de bébés sur les mains. Pour marquer le coup, ils le remettent pour la première fois à une dame qui lutte pour un noble combat à plusieurs milliers de kilomètres de Paris : contre la violence faite aux femmes (viols, maltraitances, mariages forcés, etc …), bien réelle en l’occurrence. Autre chose qu’une hystérique française qui couine dans des manifestations pour réclamer encore plus de facilités pour l’infanticide pré-natal dit-« IVG » ou pour interdire aux hommes d’écarter un tant soit peu les jambes dans le métro (le fameux « manspreading » comme elles disent). Sous couvert que cette dame avait apparemment une honorable cause à défendre, ils lui ont donc remis le prix du Diable. Nous constatons depuis de nombreuses années que les ONG occidentales mettre la pression sur le continent africain pour leur exporter le féminisme. Ceci est un pas de plus …

La seule réponse à la violence et à la méchanceté faite aux femmes, la seule solution : le christianisme, l’application des droits de Dieu sur cette terre !

À bas le féminisme ! Peine de mort pour les assassins d’enfants dans le ventre de leur mère ! Vive le règne social de Jésus-Christ !