Le rejet du péché contre-nature en Tanzanie compromet l’aide financière de l’UE et de la Banque mondiale

  • administrateur
  • 5 janvier 2019
  • Commentaires fermés sur Le rejet du péché contre-nature en Tanzanie compromet l’aide financière de l’UE et de la Banque mondiale

D’abord salué pour sa lutte contre la corruption au début de son mandat, le président tanzanien cumule, depuis quelque temps déjà, les accusations contre lui : violations de la liberté de la presse et d’expression, répression des opposants ou attaques et tortures visant des défenseurs des droits de l’Homme.

Ces critiques ne semblaient jusqu’à présent guère inquiéter ni John Magufuli ni son parti, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), mais la situation a changé après l’annonce fin octobre 2018 par le gouverneur de Dar es Salaam, Paul Makonda, d’une campagne appelant à dénoncer les homosexuels afin de les arrêter et de les traduire en justice.

Mi-novembre, l’Union européenne (UE) a annoncé réexaminer son aide financière à ce pays d’Afrique de l’Est, se disant « très préoccupée par la détérioration de la situation des personnes LGBT », et de manière plus générale par le « rétrécissement de l’espace public en Tanzanie ». (…)

La décision de l’UE de réexaminer son aide a coïncidé avec celle de la Banque mondiale de geler un prêt de 300 millions de dollars (265 millions d’euros) pour l’éducation des filles, en guise de protestation contre une mesure destinée à expulser des écoles les jeunes femmes enceintes et leur interdire de poursuivre leur scolarité après l’accouchement.

Au même moment, le Danemark a annoncé le retrait de 10 millions de dollars (8,8 millions d’euros) d’aide à la Tanzanie, une décision justifiée par la ministre danoise du Développement Ulla Toernaes par des « propos homophobes inacceptables ».

Enfin, mi-décembre, quatre sénateurs américains ont demandé la création d’un front commun avec « des partenaires diplomatiques » afin de faire pression sur le gouvernement tanzanien. (…)

Dans ses déclarations publiques, M. Magufuli continue d’ailleurs de clamer que « la Tanzanie est sur la bonne voie » et que ce coup de froid avec les bailleurs des fonds n’est que le fait de « ceux qui ne veulent pas du bien à notre pays ».

Lire tout l’article : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/tanzanie/l-indifference-du-president-magufuli-face-a-une-campagne-homophobe-en-tanzanie-compromet-l-aide-financiere-de-l-union-europeenne-et-de-la-banque-mondiale_3121761.html

Alleluia ! Nous avions déjà parlé il y a deux mois de la très intéressante politique du président tanzanien qui se décrit lui-même comme un « Catholique dévot » (cfr sa fiche wikipedia en Anglais). Merci à lui de faire le travail en matière morale ! Bien sûr, encore une fois, nous ignorons son exact positionnement religieux par rapport à la crise de l’Eglise, mais au moins il fait le travail. Que Dieu bénisse la Tanzanie et en fasse une vraie Chrétienté ! Qu’il n’hésite pas à se montrer encore plus radical !