Comme chaque année avant Noël, les féministes refont leur cirque !

Depuis quelques années, les sottes hystériques de féministes et autres bobos abrutis ne peuvent s’empêcher de lancer des campagnes contre les magasins de jouets la veille de Noël du fait que les commerçants, qui doivent bien gagner leur vie, ont la naturelle tendance à diviser les rayons en catégories « garçons » (épées, soldats, camions, modélisme, etc …) et « filles » (poupées, petites cuisines, aspirateurs, couronnes de princesses, poneys à coiffer, etc …) afin d’aider les clients dans leurs achats.

Elles sont tellement délirantes qu’elles nous ont pondu cette année un classement hilarant des principales enseignes sur leur site de campagne au nom très évocateur : https://marredurose.olf.site/mener-la-campagne-avec-nous/guide-de-noel-contre-le-sexisme-2018

Les magasins Super U sont actuellement ceux qui courbent le plus l’échine à ces parasites idiotes bonnes à interner avec un note de 12/20 (on ne voit pourtant pas comment ils pourraient faire encore plus féministes … peut-être en ajoutant un guide de l’avortement dans les annexes de leur catalogue ?). Les magasins Maxi Toys, eux, remportent la palme des « maxis stérétotypes genrés » avec une note de 2/20 car leurs rayons seraient apparemment un vrai cauchemar pour ces folles ! Félicitations à Maxi Toys qui éviteront certainement à un maximum d’enfants de devenir des déséquilibrés !

Les féministes ont beau rager, le naturel revient toujours au galop à tous les âges : les femmes et les hommes ne lisent pas les mêmes revues spécialisées, ne font généralement pas les mêmes études ou métiers, n’ont souvent pas les mêmes centres d’intérêts (en dehors de la Religion bien sûr, en ce qui nous concerne) … etc … quand bien même il y aurait des exceptions (des femmes s’intéressent aux sciences, des hommes s’intéressent à la décoration, etc …), ce n’est absolument pas un problème ; que ce soit à l’enfance ou à l’âge adulte, la nature est comme telle !