Un sénateur australien déclare être une femme pour pouvoir critiquer l’avortement

On commence à avoir mal à la tête …

Pour répondre à ce qu’il considère comme des « attaques », le sénateur Barry O’Sullivan a exprimé le fait qu’à partir du mercredi 14 novembre, il changeait de genre pour pouvoir attaquer tranquillement les femmes sur le sujet de l’avortement : « Je vais déclarer mon sexe aujourd’hui, comme j’en ai le droit, pour être une femme et vous ne pourrez plus m’attaquer. »

Lire tout l’article : http://www.terrafemina.com/article/avortement-en-australie-ce-senateur-veut-devenir-une-femme-pour-attaquer-l-ivg_a346692/1

Espérons pour lui qu’il plaisantait … Ceci étant dit, il existe d’autres contre-arguments plus judicieux à répliquer aux thons féministes qui défendent l’avortement au nom « des femmes » qui feraient ce qu’elles veulent de « leur corps ».

1) Un petit dessin pour commencer : ceci n’est PAS ton corps !

2) Les manifestants anti-avortements sont très majoritairement des … femmes ! Il suffit de se rendre sur place pour le constater. À part cela, les féministes se font « porte-paroles » des femmes, qui seraient par nature pour l’avortement, et se font croire que toute opposition viendrait des hommes …

3) Dans le monde des païens fornicateurs, les premiers à profiter de l’avortement sont clairement les hommes, qui peuvent ainsi faire leur petite affaire autant qu’ils le souhaitent sans devoir prendre la responsabilité morale et financière d’un « accident » …