Les Irlandais votent pour faire disparaître le délit de blasphème de leur Constitution

Mise à jour 27/10 : Les Irlandais ont bel et bien voté hier en faveur l’abrogation du délit de blasphème par 69% des voix contre 31. Union de Prières avec nos frères fidèles à la Foi Catholique en Irlande … 🇮🇪🙏 le combat continue.

*******

Article du 26/10 : Aujourd’hui, l’Irlande risque bien de persister et signer le rejet du Bon Dieu dans un nouveau référendum consistant à faire disparaître le délit de blasphème de sa Constitution. Quelques mois plus tôt, pour rappel, les Irlandais avaient déjà opté pour le crime et l’immoralité en votant en faveur de l’avortement. Le pseudo-« mariage » contre-nature est également déjà légalisé. Rien d’étonnant, ce magnifique pays anciennement très Catholique a actuellement un Premier Ministre ouvertement inverti (photo), conséquence évidente de la rapide progression de l’apostasie sur cette île. Dieu donne aux peuples les autorités qu’ils méritent …

Cette loi contre le blasphème, pourtant assez récente de dix ans à peine, concerne toute « insulte faite à Dieu ; un délit punissable de 25 000 euros d’amende (ce qui est déjà une bonne chose). Le référendum aura lieu dans le même temps que l’élection présidentielle et, vu ce que deviennent les Irlandais, nous pouvons difficilement être optimistes.

En savoir plus : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/les-irlandais-votent-pour-faire-disparaitre-le-delit-de-blaspheme-de-leur-constitution_2994473.html

Pendant que tous ces anciens « Catholiques » d’Europe crachent sur les lois anti-blasphème, les mahométans, eux, se font respecter. En effet, hier, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a confirmé la condamnation d’une amende de 480 euros à une Autrichienne pour « dénigrement de doctrines religieuses » pour des propos qu’elle avait tenu en 2009 lors d’un séminaire ; elle aurait seulement insinué que Mohammed avait des tendances pédophiles car, comme personne ne le conteste, il a épousé une fillette de six ans et consommé ce mariage deux ans plus tard. Incroyable ! Insulter un faux prophète ? Illégal ! Insulter le Dieu Catholique ? Recommandé !

En savoir plus : http://www.leparisien.fr/societe/la-condamnation-d-une-autrichienne-validee-par-la-cedh-pour-denigrement-de-doctrines-religieuses-25-10-2018-7928115.php

Il serait grand temps que les Catholiques, à leur tour, reprennent du poil de la bête et mettent le monde en respect ! À bas la liberté d’expression, à bas les blasphèmes, à bas l’erreur, à bas le libéralisme et ses collaborateurs modernistes ! Que Dieu réveille son Église !