ÉDITORIAL : Aucune compromission … avec personne !

Toutes les associations de « Catholiques traditionalistes » qui participent à des colloques de néo-païens, sous prétexte de « lutter contre l’immigration massive », vous êtes nos ennemies.

Toutes les associations de « Catholiques traditionalistes » qui participent à des rassemblements d’organisations ouvertement guénoniennes, sous prétexte de « lutter contre la modernité », vous êtes nos ennemies.

Toutes les associations de « Catholiques traditionalistes » qui participent à des conférences de mouvements ouvertement laïcistes, sous prétexte de « lutter contre le mahométisme », vous êtes nos ennemies.

Toutes les associations de « Catholiques traditionalistes » qui cherchent a obtenir des accords avec la Rome occupée, sous peur d’être considérés comme « schismatiques », vous êtes nos ennemies.

À moins de cesser et de regretter vos actions mauvaises et de devenir intransigeants face à l’erreur, vous êtes nos ennemies.

Le chêne de Thor, arbre vénéré par les païens, fut détruit par Saint Boniface. Pas de compromissions avec les fausses religions !

Les néopaïens ne valent pas mieux que les judaïques (et sont mêmes pires sur bien des aspects), les guénoniens ne valent pas mieux que les libéraux, les laïcistes ne valent pas mieux que les mahométans, les modernistes ne valent pas mieux que les schismatiques. Vous n’êtes que des traîtres.

C’est à cause de la compromission avec l’erreur que l’Église est en crise, et vous voulez persister dans cette compromission ?

Malheureusement, bon nombre de prétendus « Catholiques » sont tellement obsédés par certains travers de la société qu’ils sont prêts à faire des concessions avec d’autres tout autant condamnables. Pauvres hypocrites …

Ils adoptent le langage, la sémantique et la rhétoriques de mouvement tantôt libéraux, tantôt marxisants, tantôt fascistes.

Radio Regina est un média Catholique ; par conséquent anti-libéral, anti-marxiste et anti-fasciste. Et pour aller plus loin ; nous ne sommes ni providentialistes, ni légitimistes, ni libertariens, ni nationalistes, ni identitaires, ni guénoniens, ni démocrates-libéraux. Vous ne verrez ici aucune publicité pour les cent-cinquante ans de Charles Maurras, pour la défense des droits de l’homme en Kabylie, pour l’ouverture d’une nouvelle école par Marion-Maréchal Le Pen, pour la vision d’Alain Soral sur la théologie de la libération, pour la réédition d’un roman de Benito Mussolini ou pour la dernière conférence d’Alexandre Douguine. Du balais !

Tout ce qui nous intéresse est la Doctrine Catholique et, au niveau politique, la Doctrine Sociale de l’Église. Nous faisons totalement nôtres ces mots de Dom Guéranger : « Soyons Catholiques et rien autre chose que Catholiques. » Le reste ne nous intéresse pas !

Le combat Catholique est plus que jamais global, mondial, international ; d’autant plus que notre religion est universelle, mais très peu veulent le comprendre ! Nous soutiendrons nos frères en prières et en actes où qu’ils soient ; aux États-Unis ou au Mexique, au Cameroun ou au Nigeria, en Irlande ou en Pologne, aux Philippines ou en Australie. Nous nous battrons uniquement pour le Catholicisme, pour les Catholiques et pour personne d’autre, nous ne répéterons pas les erreurs dans lesquelles tombent systématiquement les Catholiques depuis deux-cents ans ! Nous ne nous battrons pas pour une nation dont, malheureusement, 99,95% de la population crache sur notre Religion (y compris quand ils s’en revendiquent !), nous nous battrons pour un État Catholique ; pour ne pas dire un Empire Catholique fort et puissant, où qu’il puisse naître dans le monde !

Pour le retour de la Papauté et de la Chrétienté ! De Mexico à Manille en passant par Bruxelles et Yaoundé, Viva Cristo Rey !

(*) au sujet des associations dénoncées dans les quatre premiers paragraphes et que nous ne nommons pas : nous les considérons comme « ennemies » objectives de par leurs actes scandaleux ; cependant, il va de soi que les personnes constituant ces groupes, comme tous les êtres humains sur terre, ne sont pour autant pas des ennemies dans leur nature même, destinée à Dieu ; nous souhaitons en tous les cas une purification doctrinale aux plus honnêtes d’entre elles.