Une petite pensée pour les pauvres poulets victimes de rites judeo-païens

Aujourd’hui, c’est la fête du Yom Kippour, le jour du « grand pardon » pour la secte judaïque. Afin de se préparer à cet évènement, les plus orthodoxes des pratiquants judaïques ont pratiqué la veille le Kapparot, qui consiste à faire tourner autour de leur tête un poulet vivant tout en récitant toutes sortes d’invocations, afin « d’attirer des bénédictions ».

Sachez en premier lieu que cette pratique pathétique est tout droit issue du Talmud babylonien, et pour cause, il ne s’agit évidemment pas d’une pratique biblique de l’Ancien Israël des Saints Patriarches, mais bien d’une invention des juifs apostats de notre ère, qu’ils ont clairement copié chez les nations, en l’occurrence auprès des mages païens de Mésopotamie. Il s’agit ici de « transférer » ses péchés dans le poulet qu’on agite au-dessus des têtes. Il s’agit ni plus ni moins de magie noire, à la manière du voudou des païens d’Afrique de l’ouest. Même Nachmanide, ainsi que le Rabbin Joseph Karo admirent en leur temps que cette pratique était directement inspirée des pratiques des païens émorites.

Judaïques qui passez par ici, par pitié, cessez vos sortilèges païens et venez au véritable Israël : l’Église Catholique, ou la seule et réelle continuité de l’alliance juive avec YHWH !

Voir l’article de nos amis de Fide Catholica pour en savoir plus sur le Yom Kippour et ses fausses pénitences : https://fidecatholica.wordpress.com/2018/09/18/apostolat-roch-hochanna-yom-kippour-la-fausse-piete-des-juifs-apostats-et-le-rituel-du-kol-nidrei