Bonne fête de Saint Étienne de Hongrie

Le Roi Saint Étienne fut le fondateur du royaume de Hongrie. Canonisé en 1083 pour l’évangélisation de son pays, il est aujourd’hui le saint patron de la Hongrie.

Né sous le nom de Vajk vers 975, Étienne succéda à son père en tant que grand-prince de Hongrie en 997. Il s’imposa face à son cousin païen Koppány et fut couronné roi le 25 décembre 1000 ou le 1er janvier 1001. À la suite d’une série de campagnes contre les chefs tribaux hongrois dont son oncle Gyula III, il unifia la plaine de Pannonie et défendit l’indépendance de son royaume. Saint Étienne fonda au moins un archidiocèse, six diocèses et trois monastères bénédictins ; cela permit au clergé local de se développer indépendamment de celui du Saint-Empire et le roi encouragea par la force la christianisation de la population. Au niveau administratif, Étienne créa des comtés organisés autour des forteresses royales et gouvernés par des représentants de la Couronne. Sous son règne, la Hongrie connut une longue période de paix et de prospérité et elle devint l’une des principales routes pour les marchands et les pèlerins circulant entre l’Europe occidentale et Constantinople ou la Terre sainte.

La cérémonie de canonisation débuta le 15 août 1083 avec trois jours de prières et de jeûne. Après la prise de Buda occupé par les Ottomans en 1686, le pape Innocent XI élargit son culte à toute l’Église catholique et déclara le 2 septembre comme le jour de la Saint-Étienne.

Il est malheureux d’apprendre que le peuple hongrois s’y réfère de moins en moins, du fait de la déchristianisation occidentale. Beaucoup de structures politiques hongroises, notamment d’extrême-droite en voie de néopaganisation, se tournent de plus en plus vers l’héritage Hun et se cherchent des origines communes avec les Turcs qu’ils considèrent comme alliés.