Quand François 0 plaisante avec le violeur pédéraste McCarrick

Il n’est un secret pour personne que François 0 et le violeur pédéraste McCarrick s’apprécient mutuellement, comme en témoigne déjà la lettre de Carlo Maria Viganò.

Un ami vient de nous envoyer une vidéo de 2013 qui en dit long … Le « Cardinal » McCarrick explique devant un public hilare qui est le nouveau « Pape » fraîchement élu en revenant, notamment, sur une anecdote. Pour rappel, à l’époque, les suspicions autour de McCarrick dans des affaires d’abus impurs étaient déjà importantes depuis quelques années (bien qu’elles aient été couvertes) et il s’avérait déjà avoir été mis de coté, bien qu’il se trouvait apparemment toujours au Vatican. Malgré tout, ça ne l’a pas empêché d’échanger quelques petites plaisanteries amicales avec François 0. Voir la vidéo à 10:7 :

On vous explique : la veille de l’élection de François 0 au Vatican en 2013 pour l’occupation du siège pontifical, Theodore McCarrick célébrait la « messe » dans la basilique Saint-Pierre lorsqu’il s’est évanoui et a dû être transporté à l’hôpital. Les médecins romains ont rapidement diagnostiqué un problème cardiaque – McCarrick allait éventuellement avoir un stimulateur cardiaque – et le pseudo-cardinal pédéraste était de retour dans sa chambre au séminaire américain de Rome lorsque le téléphone a sonné. C’était François 0. Les deux hommes se connaissaient depuis des années. Le nouveau « Pape » voulait savoir si son ami allait bien.

« Je suppose que le Seigneur n’a pas encore fini avec moi » déclare McCarrick.

« C’est peut-être vrai … Ou  alors ton logement chez le diable n’est pas encore prêt ! » a répondu François en riant.

Cette anecdote, McCarrick aime la raconter.

D’après un article du 21 Juin 2014 du National Catholic Reporter, François lui aurait sortit un autre jour une autre plaisanterie du même ordre, toujours à propos des problèmes de santé de l’infâme McCarrick : « Les méchants ne meurent jamais ! »

Quelle résonance ces petites plaisanteries prennent à l’heure actuelle … Vivement la grande épuration à Rome !