Les caméras du Diable

Nous apprenons via la presse que youtube a retiré de sa plate-forme une publicité d’un film d’horreur jugée peut-être un peu « trop » choquante (et surtout blasphématoire) : « The nun » (« La Nonne »). S’ils ont bien fait de la supprimer, les médias ont saisi l’occasion pour faire une grande promotion de cet exécrable film à grand budget qui sortira sur les grands écrans français le 19 septembre. Le synopsis : deux religieux enquêtent en Roumanie sur le cas d’une nonne « démoniaque ». L’affiche est tellement affreuse que nous n’osons pas la montrer.

La promotion pour ce film est tellement réussie que la presse américaine révèle qu’il se dirige vers un week-end d’ouverture aux USA de 32 millions de dollars, certaines projections suggérant qu’il pourrait atteindre 37 millions de dollars. Ce film épouvantable étant techniquement « bien » réalisé, combien d’âmes égarées vont le trouver « génial » avec des conséquences dévastatrices qui s’enchaîneront : normalisation des blasphèmes envers Dieu et les religieux, apostasies, banalisation du spiritisme et autres pratiques inquiétantes entraînant les cas de possession, sympathie pour le Malin … etc …

Michaël Youn, « humoriste » des années 2000

Dans un tout autre registre, un autre film blasphématoire extrêmement offensant serait sorti il y a un mois : « Christ(off) », avec l’ « humoriste » judaïque Michaël Youn, grande vedette française des années 2000, et produit par une certaine produit par une certaine Alexandra Fechner. Heureusement, contrairement à « The nun », il serait passé inaperçu et a apparemment raté sa promotion, mais il serait quand même utile d’en toucher un mot pour nos lecteurs afin de les informer sur ce qui est actuellement distribué au cinéma.

Le synopsis : un prêtre décide de former un groupe de rock « catholique » pour récolter des fonds pour Haïti. Il rencontre en rue Chris (Michaël Youn), un chanteur raté de 33 ans qui vit chez sa mère (une certaine « Marie ») dans le petite village français de Jugeals-Nazareth. La seule condition pour intégrer le groupe est que Chris se fasse passer pour un Prêtre ; en soutane bien sûr, comme tous les autres. Au programme : blasphèmes, blasphèmes, blasphèmes, fornication, gros mots, blasphèmes ! Précisons que l’un des acteurs, jouant un prêtre en soutane également, est un « humoriste » bien connu actuellement en France et qui s’avère être un invertis notoire.

Les Prêtres, les Moines (dominicains ou franciscains), les soeurs en Chrétienté, tout y passe ! Et ça ne s’arrête pas là ! Apparemment, d’après un article sur orange.fr, le personnage joué par Youn serait en réalité le Christ de retour sur terre et ignorant sa véritable identité … Fornicateur et grossier, bien entendu !!

À VOMIR !!! Et c’est ce genre d’ordure qui est la première à pleurer sur l’antisémitisme, par contre il n’a aucune gêne à insulter les Catholiques et leur Dieu !

Voici ci-dessus deux images qui en disent long et qui valent mieux qu’une bande-annonce (puisque gros mots et mauvaises scènes en moins) … Rien que ces photographies sont déjà insoutenables en soi, alors ne parlons pas du film !

Nous ne citons ici que deux films parce qu’ils témoignent d’un antichristianisme très explicite ; cependant, existe-t-il encore des films qui ne s’attaquent point – ne fut ce qu’une seule seconde, durant un dialogue par exemple – à notre Dieu, aux religieux et à la doctrine de notre Saint Religion au cinéma ?

Mt 18,6. « Si quelqu’un scandalise un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendit à son cou une de ces meules qu’un âne tourne, et qu’on le plongeât au fond de la mer. »

Préparez vos boules puantes et ne jetez pas tout de suite votre huile de vidange usagée, ça risque d’être utile !
https://www.amazon.fr/Weco-36-boules-puantes/dp/B00VU138I4/ref=sr_1_2?s=toys&ie=UTF8&qid=1534596016&sr=1-2&keywords=boules+puantes

Vivement un bon autodafé !