Pour en finir avec les nationalismes et identitarismes

Opinion impopulaire : tous les nationalismes séparatistes ou identitaires sont des mouvements de gauche, et tous les nationalismes à optique réactionnaire (revenons à de Gaulle, Richelieu, Napoléon, Bismarck, Hitler, Albert Ier en Belgique, etc.) sont païens et idolâtres.

Se croire parfait dans son être même, et donc cesser de tendre constamment vers l’Absolu, Dieu, c’est l’aboutissement de la mentalité gnostique. « Venez comme vous êtes » est aussi bien la devise de MacDonald’s que de l’idéologie identitaire et populiste.

Croire qu’à une époque donnée, la perfection était atteinte par les hommes, et donc tout l’effort actuel devant dès lors consister à retourner à cet état de perfection antérieure, est la marque d’un esprit païen. C’est l’éternel retour du même d’Héraclite et de Nietzsche, qui est à l’opposé de la vision eschatologique catholique, tournée vers l’avenir.

L' »identitarisme » et le « traditionalisme » sont des ennemis de la Religion.

La nation, la culture, notre être même ne fait sens qu’en étant ordonné à un supérieur, qui ne peut être que Dieu. Dans l’ordre intemporel, Dieu agit par l’Église, et dans l’ordre temporel, par l’Empire sous la vigilance de l’Église. Puisque l’ordre intemporel prime l’ordre temporel, l’Église peut agir pour corriger les manquements de l’Empire, au vu des conséquences du péché originel qui demeurent dans l’ordre temporel (je renvoie à la doctrine des deux glaives développée par les théologiens).

La crise identitaire de l’Occident, et du monde entier par ailleurs, tient d’abord à ce refus de la subordination.

– Refus exprimé par l’Empire de se soumettre à l’Église, qui donnera naissance à l’hérésie conciliariste, matrice intellectuelle des futurs nationalismes anglais (anglicanisme), français (gallicanisme) et intra-cacodoxes (phylétisme).

– Refus exprimé par la nation de se soumettre à l’empire comme à l’Église, qui donnera naissance à l’individualisme protestant et au nationalitarisme révolutionnaire.

– Refus exprimé par l’individu de se soumettre à la fois à l’Église, à l’Empire et à la nation, qui donnera naissance au gauchisme actuel.

Source (page fb de nos amis Christus Imperat) : https://www.facebook.com/Christusimperat