DANGER : Le « Cardinal » Müller : le super conservateur … hérétique !!!

A mourir de rire ou de frayeur … Un entretien du « Cardinal » Müller effectué par le Catholic World Report et traduit par Jeanne Smits est en train de tourner sur les réseaux sociaux par les « bons » tradis. Ils ont enfin leur héros à Rome ! En effet, dans cette interview fracassante, le « Cardinal » dénonce un « processus de protestantisation » de l’Eglise, en visant en particulier l’actuelle controverse sur l’intercommunion avec les protestants souhaitée par les évêques allemands ! Attention, enfin une voix qui s’élève, c’est donc notre « ami » concluent d’emblée bon nombre de gentils Catholiques. Certes, il dénonce le fait que la sécularisation et la déchristianisation de l’Europe sont vues comme un développement irréversible par un groupe ultra progressiste d’évêques allemands (qui les a mandaté, déjà ?). Et oui, précise-t-il, ils ne respectent pas le programme de Nouvelle Evangélisation cher à Jean-Paul II et de Benoît XVI (belles références !). Nouvelle « Evangélisation » sur base de quelle religion ? Nous allons voir cela …

Müller, le super orthodoxe, continue à frapper sur la table : « Les fidèles qui prennent la doctrine catholique au sérieux sont taxés de conservatisme et poussés hors de l’Eglise ; ils sont la cible d’une campagne de diffamation de la part des médias libéraux et anti-catholiques. » … C’est plutôt les occupants de Rome qui se poussent tout seul hors de l’Eglise mais bon, nous comprenons ce qu’il veut dire et nous admettons que ces paroles intéressantes ne peuvent que toucher le coeur de nombreux Catholiques (à défaut de toucher leur cerveau !).

Nous avons vu de nombreuses personnes tomber dans le panneau … sans avoir pris la peine de se renseigner un minimum sur ce diabolique Cardinal qui fut préfet de la Congrégation pour la destruction heu (pardon) la doctrine de la « foi » (et qui n’a jamais vraiment caché sa déception que François 0 n’ait pas renouvelé son mandat à ce poste).

Savez-vous ce qu’est un hérétique ? C’est une personne qui rejette un ou plusieurs dogmes de l’Eglise. Bon nombre de « bons » tradis sont malheureusement bien amnésiques car nous ne comptons plus toutes les fois où ce sinistre occupant de Rome a NIÉ à plusieurs reprises publiquement des dogmes de Foi ! Voilà le super conservateur orthodoxe !

Bien sûr, les dogmes sont rarement niés ouvertement en trois mots de sa part (Ex : « je nie la résurrection ») mais plutôt dans de longues logorrhée imbibées de l’habituel verbiage moderniste, ici à l’Allemande. Il les vide de leur substance qu’il remplace par une autre ; il s’agit de réinterpréter les dogmes sous un nouvel angle : celui du « symbole », de l’ « image » comme ils disent souvent. En d’autres termes, cela s’appelle du néo-modernisme. Attention, ça décoiffe et c’est à vomir !

– Négation de la Résurrection :

Une traduction rapide de l’Anglais : « Une caméra en marche n’aurait pas été capable de faire un enregistrement audiovisuel des manifestations de Pâques de Jésus devant ses disciples, ni de l’événement de Résurrection, qui, à son noyau, est la consommation de la relation personnelle du Père, au Fils incarné dans le Saint-Esprit. Contrairement à la raison humaine, les animaux et les dispositifs techniques ne sont pas capables d’une expérience transcendantale et n’ont donc pas la capacité d’être adressés par la Parole de Dieu à travers des phénomènes et des signes perceptibles. Seule la raison humaine dans son unité intérieure de catégoricalité [sic] et de transcendentalité [sic] est déterminable par l’Esprit de Dieu pour lui permettre de percevoir dans l’image cognitive sensorielle (déclenchée par l’événement de manifestation) la personne-réalité de Jésus comme cause de cette image cognitive sensorielle-mentale. »

(Gerhard L. Müller, Katholische Dogmatik, 8ème édition [Fribourg: Herder, 2010], p.300, notre traduction, voir image numérisée ici.)

Source : https://novusordowatch.org/2016/03/deniers-of-the-resurrection

– Négation de la Virginité de la Très Sainte Vierge Marie :

Dans son livre « Dogmatique catholique : étude et pratique de la théologie », Müller nie le dogme de la virginité de Marie. Selon lui, la virginité ne concerne pas les « caractéristiques physiologiques du processus naturel de la naissance de Jésus, mais l’influx salvifique et rédempteur de la grâce du Christ dans la nature humaine ».

– Négation de la Transsubstantiation

Dans son livre « La Messe, source de la vie chrétienne », il écrit : « Corps et sang du Christ ne signifient pas les parties physiques de l’homme Jésus présent sur la terre ou dans son corps glorieux, […] Corps et sang signifient plutôt une présence du Christ à travers le signe du pain et du vin. » Mgr Müller explique ainsi la transsubstantiation : « L’essence du pain et du vin doit être définie dans un sens anthropologique. Le caractère naturel de ces dons [pain et vin] comme fruits de la terre et du travail des hommes, comme produits naturels et culturels, symbolise la nourriture et la restauration des personnes et de la communauté humaine dans le signe d’un repas commun […]. L’être naturel du pain et du vin est transformé par Dieu dans le sens que cet être montre et réalise la communion salvifique ».

– Négation que seule la Religion Catholique est valable :

Au cours d’un discours en l’honneur de l’évêque luthérien Johannes Friedrich, Mgr Müller a affirmé le 11 octobre 2011 : « Le baptême est le caractère fondamental qui nous unit sacramentellement au Christ aux yeux du monde dans une seule Église visible. Nous, chrétiens, catholiques et protestants, sommes donc déjà unis dans ce que nous appelons l’Église visible. Au sens strict, il n’y a pas plusieurs Églises, qui existeraient les unes à coté des autres, mais il existe des divisions, des ruptures à l’intérieur d’un peuple unique et d’une unique maison de Dieu ».

Source : http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/entretiens_doctrinaux/03_07_2012_regards_sur_les_nominationsde_de_benoit16.php
(ça va, ils ne l’ont pas encore enlevé)

Nous en passons des vertes et des pas mûres … Il y a du très gros dossier sur ce sinistre personnage et les problèmes ne se limitent pas à ces hérésies ! Vous pouvez trouver des tas d’articles sur lui en cliquant sur le lien suivant (il regroupe tous les billets contenant le mot « Muller ») … Vous verrez par exemple que s’il n’accepte pas la communion pour les protestants, il se prononce néanmoins favorable à la communion pour les adultériens : https://novusordowatch.org/?s=muller

Voilà le super conservateur, héros des « bons » Catholiques, que beaucoup espèrent déjà voir élu Pape pour « sauver l’Eglise » … Pitié … Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

Le combat continue 👊 ne vous faites pas mener en bateau par les mauvais pasteurs ! Avec les ennemis de Dieu et de l’Eglise : pas de négociation, pas de compromission, pas de conciliation !
In Christo Rege et Maria Immaculata